Chapelle Notre Dame de Grâce

Chapelle Notre Dame de Grâce

Chapelle Notre Dame de Grâce 


La construction de la chapelle Notre Dame de Grâce commence le 1er mai 1685. De type rectangulaire avec chœur à pans coupés, elle était couverte d’une toiture très inclinée. Ses parois intérieures étaient revêtues d’un décor mural peint, comme l’attestent les vestiges mis à jour en 1978 et visibles sur le mur Nord (restaurés et inscrits à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques). Différents mobiliers et éléments décoratifs sont aussi inscrits à l’ISMH : maître autel, chaire à prêcher, confessionnal, statue Notre Dame de Grâce, Sainte-Anne, Saint-Joseph…

En 1867, le Conseil de Fabrique, après avoir constaté son délabrement et son exiguïté, décide de l’agrandir et de la restaurer pour accueillir davantage de pèlerins et de fidèles lors des pardons. Un riche décor polychrome est réalisé sur la voûte.

La municipalité de Pluguffan, préoccupée par l’état de la chapelle, décide en 2015 de réaliser une étude concluant à l’urgence d’une réfection de la charpente, de ses façades, de son clocher, de sa voûte intérieure, du remplacement de ses ardoises. La charpente présentait de nombreuses altérations et désordres. Les pierres de la façade Ouest, la plus exposée aux vents et à la pluie, présentaient de nombreuses traces d’érosion. La voûte était à remonter.

La couverture en ardoises très fines devait être refaite, d’autant que les crochets étaient oxydés.

Suite à l’effondrement partiel du mur du placître en 2016, la municipalité a décidé de le refaire dans sa totalité. Sa hauteur est plus importante qu’avant afin de respecter les règles actuelles de sécurité (risques de chutes).

L’ordre de service pour le démarrage des travaux a été délivré le 09 octobre 2017. Les travaux sont maintenant terminés et nous devons féliciter Joëlle Furic (architecte), son collaborateur Thierry Lévy et l’ensemble des entreprises engagées dans l’opération pour la qualité du travail. Nous espérons que vous serez nombreux à venir admirer les travaux réalisés lors d’une journée «chapelle ouverte». La date sera communiquée ultérieurement.

L’intervention des artistes en polychromie a permis de mettre à jour un texte écrit sur l’entrait qui se trouve au-dessus de la porte latérale :  «Notre Dame de Grâce payé par Marie Le Lay ». Dans la gueule d’un dragon, on peut aussi lire : «Fais peindre par Marie Le Lay année 1875. L Perrot peintre».

La voûte a retrouvé sa couleur et ses étoiles, une photo confiée par «une amie de la chapelle» ayant permis de respecter au mieux l’original.