Information sur la filière bilingue breton-français

Information sur la filière bilingue breton-français

Ecole publique Antoine de Saint-Exupery


Information sur la filière bilingue breton-français

Vous pouvez inscrire votre enfant en classe bilingue dès la petite section


Deux langues dès la maternelle, deux sonorités différentes, un passage d’une langue à l’autre sans complexe, des facilités pour l’apprentissage d’autres langues par la suite, la clef pour l’avenir dans notre monde globalisé. D’ailleurs, l’éducation bilingue est très fréquente partout dans le monde.

Le breton donne des racines aux enfants. Il permet de se connaître pour mieux connaître et comprendre les autres, de s’accepter différent et d’accepter la différence des autres.

C’est une chance pour votre enfant.

Pourquoi dès la maternelle ?  

«C’est entre 3 et 4 ans que la capacité d’apprentissage des langues est maximum.

C’est là que les capacités de mimétisme, sur quoi est fondé l’essentiel de l’apprentissage d’une langue, sont maximum. Après 13 ans, l’appareil phonatoire et articulatoire se fige, ce qui explique que les adultes ont autant de mal à apprendre des langues étrangères».

Claude Hagège, linguiste.

Pourquoi la langue bretonne ?

«L’avenir c’est le plurilinguisme et dans ce plurilinguisme, les langues régionales ont un rôle capital à jouer. L’avantage qu’elles ont sur les autres, c’est qu’elles permettent un enracinement socio-affectif et socio-culturel indispensable».

Evelyne Charmeux, chercheur à l’institut de la recherche pédagogique.

Et l’anglais ?

L’anglais dans les classes bilingues breton-français est enseigné en école primaire dans les mêmes conditions que dans les classes traditionnelles. D’après les psycholinguistes, le bilinguisme régional offre l’avantage de s’appuyer sur un environnement et le vécu de l’enfant contrairement aux langues étrangères. En Bretagne, la langue est ancrée dans l’environnement social et culturel de l’enfant.

De plus, «en France, il a été établi que ce sont les sujets bilingues français/langue régionale qui obtiennent dans le second degré les meilleurs résultats dans l’étude des langues étrangères”.

Jean Petit, psycholinguiste.

Deux langues : une surcharge pour l’enfant ?

«Chez les jeunes enfants, il y a énormément de neurones et les connections se font donc beaucoup plus facilement que chez l’adulte. Tous les neurones qui ne sont pas utilisés chez l’enfant finissent par disparaître. On a donc tout intérêt à exploiter les facultés du cerveau plutôt que de prétendre que ce serait une surcharge ».

Nathalie Richard, orthophoniste.

Comment fonctionne une classe bilingue ?

A l’école maternelle et élémentaire, l’élève inscrit en classe bilingue utilise les deux langues : certaines séances se font en français, d’autres en breton. Progressivement, l’enfant emmagasine, comprend, utilise des mots puis des phrases en breton. Dans le même temps, il continue à améliorer sa connaissance du français.

Dans une classe bilingue, la langue n’est pas uniquement une langue enseignée (comme l’apprentissage des langues dans les classes traditionnelles) mais c’est une langue d’enseignement (les mathématiques s’effectuent généralement en breton par exemple).

Renseignements :

Div Yezh Pluguen : diveyezh.pluguen@gmail.com

Ecole publique – skol publik Antoine de Saint-Exupéry

11 rue Menez Izella : 02.98.94.03.95

Mairie de Pluguffan / Ti-kêr Pluguen : Vincent Petillon : 02.98.94.01.11