<span class="dojodigital_toggle_title">Nouvelle Intercommunalité</span>

Nouvelle Intercommunalité

Le nouveau périmètre
de notre intercommunalité

L’origine de cette fusion


Le seuil minimum de 15 000 habitants pour les intercommunalités au 1 er janvier 2017 a conduit la Communauté de Communes du Pays Glazik, (11 279 h, Briec, Edern, Landrévarzec, Langolen et Landudal) à se regrouper avec la Communauté d’Agglomération de Quimper Communauté. La commune de Quéménéven avait fait part de son souhait de quitter la Communauté de Communes du Pays de Châteaulin et du Porzay et de rejoindre Quimper Communauté, considérant que ce bassin de vie lui était plus pertinent.

Le nouveau périmètre de l’intercommunalité


Le nouvel EPCI (Etablissement Public de Coopération Intercommunal) comprendra au 1 er janvier 201 7 quatorze communes : Quimper (63532 h), Ergué-Gabéric (81 36 h), Briec (5497 h), Plomelin (41 68 h), Pluguffan (3847 h), Plogonnec (3057 h), Edern (2202 h), Plonéis (21 38 h), Landrevarzec (1 786 h), Guengat (1 71 3 h), Quéménéven (11 34 h), Langolen (879 h), Landudal (858 h), Locronan (81 2 h), soit une population totale au 1 er janvier 201 6 de 99 820 habitants.

Une procédure de fusion mise en place sous l’autorité du Préfet


Les deux EPCI de Quimper Communauté et du Pays Glazik seront dissous au 31 décembre 201 6, et un nouvel EPCI sera créé au 1 er janvier 201 7, portant un nouveau nom qui doit être proposé avant le 30 septembre 201 6, au Préfet du Finistère.

Les deux conseils communautaires, comprenant actuellement 74 conseillers, seront dissous et un nouveau conseil communautaire de 52 conseillers sera constitué. Ce conseil élira son président et ses vice-présidents dès le début 2017. La nouvelle gouvernance sera alors en place pour agir.

Tous les conseils municipaux et communautaires ont été invités par le Préfet du Finistère à donner un avis sur ce nouveau périmètre avant le 5 juillet 2016.

De nombreuses communes avaient donné, dans un premier temps, un avis défavorable, non en raison du nouveau périmètre proposé, mais en raison de la date de mise en œuvre au 1 er janvier 2017. Cette date de mise en application étant maintenant confirmée malgré les réserves faites, nous travaillons depuis plusieurs mois tous ensemble pour réussir cette fusion, en programmant la meilleure organisation possible des services dans l’intérêt des habitants afin d’assurer le bon fonctionnement des services publics.

Un nouveau projet à construire


De ce nouveau pôle économique, social et culturel doit naître une nouvelle dynamique, un nouvel essor pour notre territoire à partir d’un projet communautaire qui reste à reconstruire, force de progrès et de développement pour toute la Cornouaille.