Sécurité et citoyenneté : mieux vivre l’espace public

Sécurité et citoyenneté : mieux vivre l’espace public

Sécurité et citoyenneté : mieux vivre l’espace public


Les rues,  les places, dans l’agglomération permettent bien sûr la circulation et le stationnement des véhicules, mais elles sont aussi un lieu où s’expriment, se développent, la vie, les commerces, les marchés, la culture, les rencontres et les échanges entre les personnes.

L’évolution de la société va vers une circulation apaisée où la place est davantage redonnée aux piétons et aux cyclistes, imposant de réduire les risques liés à la vitesse, les nuisances sonores et la pollution atmosphérique.

Quels sont les différents types de réglementation ?


LA ZONE DE RENCONTRE OU ZONE 20

A l’intérieur de la zone de rencontre, les piétons bénéficient de la priorité sur tous les véhicules et peuvent se déplacer sur toute la largeur de la chaussée. La vitesse est limitée à 20 km/h et le stationnement n’y est autorisé que sur les emplacements matérialisés à cet effet.

Chacun doit participer à laisser un cheminement dégagé de tout obstacle de 1,40 m minimum de large afin de permettre, notamment aux personnes à mobilité réduite, de se déplacer en toute confiance.

A Pluguffan, des «zones 20» ont été délimitées rue du stade, rue de la Villemarqué, rue de Llandovery, rue Emile Simon et sur le parvis de l’espace Salvador Allende. Les rues Bleuñ Brug et Croix des Missions seront également réglementées en zone 20 dans les prochains mois.


LES ZONES DE PROMENADE

Notre commune est déjà bien aménagée vers la ville apaisée, propice au développement de la vie locale : vitesse limitée, aménagements de sécurisation par des carrefours et des passages piétons signalés par des revêtements en pépites de couleur clair, qualité des espaces verts, sentiers piétonniers balisés.

A Pluguffan, des tables de pique-nique viennent d’être installées à Kerangwenn, Treger Greiz et le long de la voie piétonne longeant le quartier de la Bollardière.


LA VOIE PIETONNE

L’aire piétonne répond à l’objectif de réserver certains espaces aux piétons. Les piétons y sont prioritaires sur tous les véhicules qui doivent rouler au pas. Les cyclistes peuvent y circuler et la présence de véhicules motorisés y est exceptionnelle. Cette zone peut être règlementée de façon permanente ou temporaire, par exemple les jours de marché.

A Pluguffan, des aires piétonnes existent sur les parvis de la médiathèque et de la mairie. Des arceaux supports pour vélos y ont été installés et devront encore être développés devant les pôles générateurs de déplacement pour favoriser l’usage du vélo.


LA ZONE 30

La zone 30 est un espace où la vie locale est importante, tout comme la fonction de circulation. Des aménagements adaptés favorisent une conduite apaisée créant ainsi un espace sécurisé pour les piétons et les cyclistes, notamment aux abords des passages piétons. La vitesse maximum autorisée est de 30 km/h et les chaussées sont à double sens pour les cyclistes. L’espace demeure affecté, avec une chaussée pour les usagers motorisés et les cyclistes, et des trottoirs pour les piétons.

Les piétons ne doivent pas circuler sur la chaussée, mais ils deviennent prioritaires lorsqu’ils s’engagent en manifestant clairement l’intention de traverser. Ils sont protégés par la faible vitesse que doivent pratiquer les véhicules motorisés.

A Pluguffan, l’ensemble des rues du bourg, délimité par les panneaux aux entrées d’agglomération sur la RD 40, rue de Guengat et rue de Menez Liaven, est réglementé en «zone 30». C’est le cas également rue de Kerangwenn et rue des Orchidées.


LES ZONES DE STATIONNEMENT

Les zones de stationnement sont réglementées. Le stationnement sur les espaces dévolus aux piétons (trottoirs, passages piétons) est qualifié de très gênant et peut être sanctionné comme tel (135 € d’amende).

La présence d’un seul véhicule rend le cheminement non accessible, oblige le piéton à emprunter la chaussée et lui fait courir un risque, notamment aux assistantes maternelles lorsqu’elles se déplacent avec des poussettes.

A Pluguffan, de nombreuses incivilités et infractions de ce type sont constatées. Nous avons un effort collectif à faire pour rendre les trottoirs aux piétons.

Au cours de ce mandat, la municipalité fera progressivement chaque année un programme de balisage pour assurer des continuités piétonnes et des marquages de zones de stationnement sur la chaussée afin d’éradiquer les stationnements intempestifs sur les trottoirs.


LA PROPRETE

Propreté et citoyenneté sont indissociables. Si la très grande majorité des Pluguffanais reste attentive et vigilante, certains doivent faire des efforts : nettoyer les trottoirs devant chez eux, ne rien jeter à terre (papiers, canettes, plastiques ou mégots de cigarettes, principale source de pollution de la mer et des océans), ramasser les déjections canines.

A Pluguffan, chacun doit veiller également à gêner le moins possible le passage des piétons sur les trottoirs en récupérant son container d’ordures ménagères dès le ramassage par les services de la collectivité.


ENJEUX POUR LES ANNÉES A VENIR

Poursuivre les aménagements pour une circulation apaisée, favoriser le développement de la marche, du vélo, c’est à la fois favoriser la qualité de vie, limiter la sédentarité, favoriser la vie sociale, les rencontres intergénérationnelles, soutenir et amplifier le dynamisme commercial, social et culturel de notre commune.  Ensemble, respectons la signalisation, les sens interdits, les limitations de vitesse, toutes ces mesures sont faites pour vous protéger, vous et vos enfants.

Nous avons besoin de vous tous pour avancer dans ce sens, pour la sécurité des plus âgés comme des plus jeunes, pour rendre notre ville encore plus agréable à vivre, encore plus conviviale et encore plus sereine.

Pourquoi des zones de circulation apaisées ?

De nombreuses études montrent la nécessité de réduire la vitesse des véhicules pour réduire le risque d’accident pour le piéton et sa gravité : la probabilité pour un piéton d’être tué lors d’un choc avec un véhicule est de plus de 80 % lorsque celui-ci roule à 50 km/h, alors qu’il est de l’ordre de 10 % à 30 km/h.

Nuisances sonores

Chacun, dans ses activités, doit veiller au respect de ses voisins et de son entourage conformément à la réglementation.


Retrouvez également cet article dans le Plugu’ Mag de septembre – octobre